Les SMP ouvrent une nouvelle fois le bal des ravitaillements avec un arrêt tous les 9 tours, contre 11 aux Toyota. La #7 de Mike Conway est en tête après un début de course ultra-rapide devant la #8 de Sébastien Buemi. Le départ du tour de formation aura lieu à 14h51. Elton Julian, le patron de son équipe, relativise au micro d'Andrew Mariott pour Radio Le Mans : "on fait ce qu'on peux, mais parfois, c'est dans les mains du pilotes que ça se joue". A quelles dates auront lieu les 24 Heures du Mans 2021 ? Se dirige-t-on vers un duel Etats-Unis vs Allemagne en GTE Pro ? Dès lors, la G-Drive #26 pourrait bientôt prendre la tête du LMP2 à l'Alpine. Le Danemark est donc à l'honneur en GTE Pro. Grande perdante de la période de neutralisation (autour de 7h30), l'Alpine-Signatech a perdu 1:30 dans cette affaire. Après une fin de course inattendue, la Toyota n° 8 remporte les 24 Heures du Mans pour la deuxième année d’affilée. => Gabriel Aubry : "il faut rester modeste". Gros "tout droit" de la BMW M8 #81 à la deuxième chicane des Hunaudières. La marque anglaise effectuera ainsi son retour dans la catégorie reine, 10 ans après l'expérience désastreuse des AMR-One. L'Aston Martin #98 de Lamy, Lauda et Dalla Lana est dans son box, en panne de direction assistée. La Toyota #8 ne peut suivre le rythme de la #7. Les écuries utilisent de plus en plus souvent cette possibilité pour modifier le comportement de la voiture avec différents réglages. Aston Martin AMR TF Sport n°90, 2. Porsche Dempsey Proton Racing n°77 à un tour, 3. Rebellion n°3 à cinq tours, 3. Les commissaires s'affairent à la réparation des rails de sécurité. La victoire de Ferrari en GTE Pro est la première du cheval cabré dans la Sarthe depuis 2014. Suite au retrait d'Audi, deux grands constructeurs étaient engagés dans la catégorie reine des LM P1 de la 85e édition des 24 Heures du Mans. Mike Conway remplace José Maria Lopez. => La grille de départ des 24 heures du Mans. Il reprend la piste avec 3:14 de retard sur la #7 pilotée par Kamui Kobayashi. En effet, c’est la première fois que les 24 Heures du Mans endossent le statut de dernière manche du championnat du monde depuis la création du WEC en 2012. On note un changement de capot arrière. Porsche GT Team n°91 (Bruni-Lietz-Makowiecki) 3'50"874. En effet, le championnat du monde d’Endurance a revu la structure de son calendrier pour désormais bénéficier d’une « finale » dans la Sarthe. Le Britannique, qui domine pour l’instant la course au volant de la Toyota #7, possède désormais 40 secondes d’avantage sur la voiture sœur, actuellement confiée à Sébastien Buemi. Derrière l'Alpine et l'Auris G-Drive, on trouve désormais, roues dans roues, l'Oreca DragonSpeed #31 d'Anthony Davidson et la Dallara "Jumbo" #29 Nyck de Vries. 3. La Toyota #8 est en tête par le jeu des arrêts aux stands. Cela faisait longtemps qu'on ne l'avait plus vue, alors qu'elle n'a cessé de se réveiller pendant la nuit. Les BR1 du SMP Racing, troisième et quatrième, se suivent également comme à la parade. Classement 24 heures du Mans automobile 2019 . Lourde conséquence pour la Dallara #29 qui tente de rallier les stands avec la roue avant gauche complètement tordue. En GTE Pro, c'est le "dane train" qui a réalisé le meilleur temps. Philipp Eng (BMW #81) et Nicolas Jamin (Oreca #30) ont ramené leur voiture aux stands. Cette cyclosportive originale est ouverte à tous en solo, en duo, en équipe de 4, de 6 ou de 8 coureurs, licenciés ou non, ayant au moins 18 ans dans l’année en cours. La première place du GTE Pro est récupérée par la Ferrari #51, l'occasion de déboucher une bonne bouteille de pastis (avec modération bien sûr). Selon Météo France, la pluie ne devrait pas s'abattre sur les 24 heures. La liste complète des engagés est à télécharger ici. L'Alpine #36 est désormais en tête avec un tour d'avance sur l'Oreca Jackie Chan #36, qui avait connu une crevaison en début de matinée. En GTE Pro, trois Porsche investissent le Top 4 face à la Ferrari #51, actuellement 2e de la catégorie avec Serra au volant. Aston Martin n°95 à deux tours... En GTE AM : 1. La Rebellion endommagée est de retour en piste après un changement de capot avant. La supercar américaine participe pour la dernière fois - officiellement - aux 24 heures. Ferrari AF Corse n°83. A 18h00. Toyota n°7, 2. Naviguant dans le fond du peloton du LMP2, l'Oreca #43 est victime d'une sortie de piste en passant par le bac à graviers. Bruno Vandestick chauffe la foule avec son enthousiasme caractéristique. 4. 2. La voiture britannique est à l'arrêt dans la dernière portion des Hunaudières. Après un long arrêt aux stands l'heure passée, ce n'est pas de bon augure pour l'un des équipages les mieux rodés du GTE Am.Pedro Lamy est au volant. 2. Sortie de piste pour Aston Martin. Le match va se résumer à un duel Porsche/Toyota. Changement de pilote dans l'Oreca Jackie Chan #38. La voiture est arrêtée. Kaz Nakajima cède le volant à Seb Buemi. En LMP2, l'Alpine-Signatech peut compter sur un matelas d'un tour d'avance. Rebellion n°3 à plus de quatre tours, 4. La 488 GTE couleur azur figure devant les BMW officielles... Pas mal pour une écurie privée. Harry Tincknell sur la Ford #67 croise toujours la fer avec Alessandro Pier Guidi sur la Ferrari #51. Stoffel Vandoorne et Egor Orudzhev sont désormais aux commandes. Guido Van der Garde est désormais au volant. En LMP2, un nouveau cycle de ravitaillement à eu lieu (les leaders ont effectué 23 ou 24 arrêts), mettant les jeunes pilotes au volant. Autre abandon signalé : l'Oreca Jackie Chan #37. La Ferrari #70 de l'équipe MR, pilotée par Eddie Cheever III, subit également une crevaison. En LMP2, l'Alpine Signatech #36 gagne la course. L'Aston Martin #95 précède la Ford #67 et la Corvette #63. "J'ai surtout cherché à enchaîner les bons tours" affirme Mike Conway au micro d'Andrew Mariott de Radio Le Mans. Le Suisse a pulvérisé sa voiture après un contact avec la Porsche GT Am du Japonais Hoshino qui n'en est pas à sa première erreur aujourd'hui. 24h du Mans 2018 – RESULTAT : victoire pour.. 6h Mexico 2016 [WEC] : Grosse fiesta en Endurance.. 24h du Mans 2018 : les dix voitures à suivre +.. Programme TV Rallye Monte-Carlo 2021 : direct, horaire, C8, Canal+, en clair, streaming, WRC All Live…, Calendrier Moto GP 2021 : déjà plusieurs changements (dates et horaires des Grands Prix), SUV électriques : les modèles vendus en France en 2021, Ferrari Breadvan Hommage : clin d’oeil à une auto méconnue, Perte de poids : 20 stars et leurs habitudes alimentaires appliquées au quotidien, Les 5 meilleurs jeux de simulation auto et moto de 2020, FIAT 500 couvre culasse à changer après 15000km, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso – 385 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez + 16.972, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne + 6 tours, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna + 9 tours, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 15 tours, Alpine-Signatech #36 Negrao / Thiriet / Lapierre + 17 tours, Oreca #38 (Jackie Chan DC) Tung / Richelmi / Aubry + 18 tours, Oreca #28 (TDS) Perrodo / Vaxiviere / Duval + 19 tours, Ligier #22 (United) Hanson / Albuquerque / Di Resta + 20 tours, Oreca #48 (Idec Sport) Lafargue / Chatin / Rojas + 21 tours, Alpine-Signatech #36 Negrao / Thiriet / Lapierre – 368 tours, Oreca #38 (Jackie Chan DC) Tung / Richelmi / Aubry + 1 tour, Oreca #28 (TDS) Perrodo / Vaxiviere / Duval + 2 tours, Ferrari 488 GTE #51 (AF Corse) Calado / Pier Guidi / Serra – 342 tours, Porsche 911 RSR #91 (Porsche) Lietz / Bruni / Makowiecki + 49.193, Porsche 911 RSR #93 (Porsche GT) Pilet / Bamber / Tandy + 1:07.157, Porsche 911 RSR #56 (Project 1) Bergmeister / Lindsey / Perfetti + 44.943, Ferrari 488 GTE #84 (JMW) Segal / Baptista / Lu + 1:29.127. En LMP2 : 1. "Non" lui répond l'équipe. C'est l'heure de l'accolade pour les trois pilotes de l'écurie Alpine Signatech. En tête, Mike Conway a 3 secondes d'avance sur Sébastien Buemi, qui a repris le dessus sur la Rebellion. Une slow zone demeure en vigueur dans le secteur des Hunaudières. Cela permet à ce dérivé de la Dallara LMP2 de figurer sur le podium provisoire. Pour les 24 Heures du Mans 2019, 11 Ferrari 488 GTE participent aux catégories LMGTE Pro et LMGTE Am. C'est reparti pour la Dallara de l'équipe Racing Team Nederland. Néanmoins, la Rebellion de Lotterer n'est qu'à un tour derrière, rien n'est joué pour la troisième marche du podium. Classement LMP2 Il s'agissait de réparer le système radio. La Corvette d'Antonio Garcia conserve la tête devant la Porsche #93 de Nick Tandy et la #92 désormais pilotée par Michael Christensen. "Ca a été les montagnes russes côté émotions", réagit Fernando Alonso au micro de Radio Le Mans. Aston Martin n°95 à deux tours... En GTE AM : 1. Eh bien la LMP2 rouge est désormais en travers du virage du Tertre rouge, avec un museau bien amoché. Une légère pluie y est annoncée, mais Menezes reste pied au plancher pour conserver la 3e place du général devant Petrov. En parlant de Néerlandais jeune et brillant, c'est Nyck de Vries qui occupe le 3e rang dans cette catégorie, à 50 secondes. Le tricolore ne trouve pas encore l'ouverture, mais ce duel pour la 2e place est très prometteur. Les mécaniciens poussent la voiture dans le garage. La bagarre en GTE Pro fait toujours rage. L'écart est désormais de 18 secondes à 6 minutes de l'arrivée. #LEMANS24 C'est Enqvist, déjà peu inspiré lors de son premier relais, qui manque à nouveau un freinage. A 03h00. En tête, la Ferrari AF Corse #51, actuellement pilotée par James Calado, possède 2:14 d'avance sur la Porsche 911 RSR "usine" #91 de Fredéric Makowiecki. José Marie Lopez (Toyota #7) doit s'arrêter dans deux tours pour son ultime ravitaillement. G-Drive et Signatech-Alpine observent leur arrêt aux stands de routine. La voiture est actuellement 2e en LMP2, à un tour de l'Alpine-Signatech. La #1 semble de nouveau avoir connu des problèmes avec ses pneumatiques : elle a de nouveau perdu un tour, plongeant au 22e rang au général. La Porsche #88 passe amoche son museau dans la première chicane. United Autosport n°32, 2. La Rebellion n°3 et la SMP n°11 sont côté à côté à l'approche de Muslanne ! Le Russe reste malgré tout devant son compatriote Sirotkin. Toutes les portions du circuit sont maintenant sous drapeau vert. Les Corvette et les Porsche semblent plus à l'aise que les Ford ou les Ferrari. Le crash de la BR1 SMP #17 d'Orudzhev a profité à l'équipe Rebellion qui grimpe sur le podium provisoire au général avec la #3. Au moment du drapeau vert, la Ford GT #85 de Ben Keating effectue une magnifique pirouette à la chicane Dunlop. Les deux hommes se battent pour la 9e place au général (4e en LMP2). On enlève le capot avant. Au cours de la dernière heure, Conway et Buemi ont laissé leur place à Kobayashi et Alonso dans les protos Toyota qui restent en tête du général, mais la Rebellion #3 pilotée actuellement par Berthon continue d'évoluer dans le même tour. Le prototype ne ralliera toujours pas l'arrivée au Mans... Bonjour à tous, ici Andy. Toyota n°7, 2. - Bliink cibles : le, la, un, un, des, les, la, une, voiture, A. David, R. Vannier et R. Burgan, au Mans. Le safety car est même en piste. Le tour de formation sera lancé à 14h51. Le spectacle offert par Pastor Maldonado, jusqu'à une petite altercation avec une barrière au Tertre Rouge. Le proto russe est désormais piloté par le jeune et brillant Job van Uitert (20 ans). Même sanction pour la Porsche de Satoshi Hoshino. La BR-SMP qui occupe la 4e place avait presque un tour de retard. Collard-Nielsen-Perrodo. Le Japonais tourne plus vite que l'Espagnol sur les trois derniers tours, ce qui permet à la Toyota #7 de compter 56 secondes d'avance sur la #8. Rebellion n°1 à près de trois tours, 3. C'est maintenant Nick Tandy (Porsche #93) qui va tenter sa chance sur le Danois chevelu. La voiture était 8e au général, aux mains de Ben Hanley. Le podium démarre dans quelques instants. Les voitures s'élancent une à une derrière la voiture de sécurité pour 13,6 km de reconnaissance. Toyota n°7, 2. 3. C'est donc la Corvette #63 (toujours pilotée par Jan Magnussen) qui prend la tête en GTE Pro. Légère accalmie pendant cette 18e heure de course. Jean-Eric Vergne se montre très pressant sur André Negrao. Aston Martin AMR n°97, 2. A 04h00. José Maria Lopez fait le plein. André Lotterer est au volant de la #1. Et bien sûr la magie de la nuit, le son des Corvette, l'accélération des Toyota, la déco des Rebellion, la taille XXL de la déjà regrettée M8... Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 266 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 58s, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne + 5 tours, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 14 tours, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 16 tours, Ferrari 488 GTE (AF Corse) Calado / Pier Guidi / Serra + 40 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 49 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 250 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 2:10, Alpine Signatech #36 Negrao / Thiriet / Lapierre + 16 tours, Ferrari 488 GTE (AF Corse) Calado / Pier Guidi / Serra + 39 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 46 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 334 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 2:06, Alpine Signatech #36 Negrao / Thiriet / Lapierre + 15 tours, Ferrari 488 GTE (AF Corse) Calado / Pier Guidi / Serra + 37 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 44 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 320 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 2:01, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna + 8 tours, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet + 15 tours, Corvette #63 (Corvette) Garcia / Magnussen / Rockenfeller + 36 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 43 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 302 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 2:50, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 12 tours, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet + 13 tours, Corvette #63 (Corvette) Garcia / Magnussen / Rockenfeller + 34 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 40 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 285 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 1:41, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne + 4 tours, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 7 tours, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 12 tours, Corvette #63 (Corvette) Garcia / Magnussen / Rockenfeller + 32 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 37 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 268 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 2:28, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes +4 tours, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna +8 tours, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 11 tours, Corvette #63 (Corvette) Garcia / Magnussen / Rockenfeller + 30 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 35 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 254 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 1:17, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes +3 tours, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna +7 tours, Porsche 911 RSR #91 (Porsche) Bruni / Lietz / Makowiecki + 28 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 30 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 221 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 1:03, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 10 tours, Ferrari 488 GTE #51 (AF Corse) Pier Guidi / Calado / Serra + 26 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 1:16, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +4 tours, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 9 tours, Ferrari 488 GTE #51 (AF Corse) Pier Guidi / Calado / Serra + 24 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 28 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 204 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 0:20, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes +2 tours, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +3 tours, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna +6 tours, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 8 tours, Ferrari 488 GTE #51 (AF Corse) Pier Guidi / Calado / Serra + 21 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 26 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 187 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 0:03, Porsche 911 RSR #92 (Porsche) Christensen / Estre / Vanthoor + 20 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 24 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso  – 173 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez + 0:01, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 7 tours, Porsche 911 RSR #92 (Porsche) Christensen / Estre / Vanthoor + 19 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 22 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 159 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 1:05, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin +2 tours, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +2 tours, Ferrari 488 GTE #51 (AF) Pier Guidi / Calado / Serra + 17 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 21 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 146 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne, Porsche 911 RSR #92 (Porsche GT) Christensen / Estre / Vanthoor, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 13 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 111 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 6s, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin + 1 tour, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +1 min 12, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 40s, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 97 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 20s, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 1 tour, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +1 tour, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet + 4 tour, Ferrari 488 GTE #51 (AF Corse) Pier Guidi / Calado / Serra + 11 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 85 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 45s, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin +1 tour, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes +1 tour, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 4 tours, Porsche 911 RSR #92 (Porsche) Christensen / Estre / Vanthoor + 10 tours, Ford GT #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Fraga + 12 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 68 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 55s, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 2:51, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne + 2:59, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne + 3 tours, Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / Garcia / Rockenfeller + 8 tours, Porsche 911 RSR #77 (Dempsey-Proton) Campbell / Ried / Andlauer + 9 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 51 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 59s, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 2:15, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet + 2 tours, Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / Garcia / Rockenfeller + 6 tours, Porsche 911 RSR #77 (Dempsey-Proton) Campbell / Ried / Andlauer + 6 tours, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 34 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 37s, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes + 1:18, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +1:59, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin +2:14, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet + 1 tour, Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / Garcia / Rockenfeller + 4 tours, Porsche 911 RSR #77 (Dempsey-Proton) Campbell / Ried / Andlauer + 4 tours, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso + 15s, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes +38s, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne +47s, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin +58s, Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet, Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / Garcia / Rockenfeller, Ferrari 488 GTE #54 (Spirit of Race) Flohr / Castellacci / Fisichella, Toyota TS050 #7 (Toyota) Conway / Kobayashi / Lopez – 3:19.647, Toyota TS050 #8 (Toyota) Buemi / Nakajima / Alonso – 3:20.689, Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Berthon / Menezes – 3:21.868, BR1 #17 (SMP) Sarrazin / Orudzhev / Sirotkin – 3:21.869, BR1 #11 (SMP) Petrov / Aleshin / Vandoorne – 3:22.813, BR1 #10 (DragonSpeed) Hedman / Hanley / Van der Zande – 3:23.735, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna – 3:26.324, Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Van Uitert / Vergne – 3:28.763, ENSO CLM P1/01 #4 (ByKolles) Dillmann / Webb / Ruberti – 3:28.935, Oreca #28 (TDS) Perrodo / Vaxiviere / Duval – 3:30.201, le classement actualisé tous les quarts d'heure, les derniers rebondissements de la course en live-texte, des photos et vidéos des actions en piste, nos indiscrétions et exclusivités en coulisse, Rebellion R13 #1 (Rebellion) Jani / Lotterer / Senna, ENSO CLM P1/01 #4 (ByKolles) Dillmann / Webb / Ruberti, Toyota TS050 Hybrid #7 (Toyota Gazoo) Conway / Kobayashi / Lopez, Toyota TS050 Hybrid #8 (Toyota Gazoo) Buemi / Nakajima / Alonso, BR1 #10 (DragonSpeed) Hedman / Hanley / Van der Zande, Oreca #20 (High Class) Fjordbach / Andersen / Beche, Ligier #22 (United Autosports) Hanson / Albuquerque / Di Resta, Ligier #23 (Panis Barthez) Binder / Canal / Stevens, Oreca #25 (Algarve) Zollinger/ Pizzitola / Falb, Oreca #28 (TDS) Perrodo / Vaxiviere / Duval, Dallara #29 (Racing Team Nederland) Van Eerd / Van der Garde / De Vries, Oreca #30 (Duqueine) Jamin / Ragues / Dumas, Oreca #31 (DragonSpeed) González / Maldonado / Davidson, Ligier #32 (United Autosports) Cullen / Brundle / Owen, Ligier #34 (Inter Europol) Smiechowski / Moore / Winslow, Alpine #36 (Signatech Alpine) Lapierre / Negrão / Thiriet, Oreca #37 (Jackie Chan DC) Heinemeier Hansson / King / Taylor, Oreca #38 (Jackie Chan DC) Tung / Richelmi / Aubry, Oreca #39 (Graff) Gommendy / Capillaire / Hirschi, Oreca #43 (RLR M Sport) Farano / Maini / Nato, Dallara #47 (Cetilar Villorba Corse) Lacorte/ Sernagiotto, Oreca #48 (Idec Sport) Lafargue / Chatin / Rojas, Ligier #49 (ARC Bratislava) Konopka / Enqvist / Tereschenko, Ligier #50 (Larbre) Creed / Ricci / Boulle, Ferrari 488 GTE EVO #51 (AF Corse) Pier Guidi / Calado / Serra, Chevrolet Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / Garcia / Rockenfeller, Chevrolet Corvette C7.R #64 (Corvette) Gavin/ Milner/ Fässler, Ford GT #66 (Ford Chip Ganassi UK) Mücke / Pla / Johnson, Ford GT #67 (Ford Chip Ganassi UK) Priaulx / Tincknell / Bomarito, Ford GT #68 (Ford Chip Ganassi USA) Hand / Müller / Bourdais, Ford GT #69 (Ford Chip Ganassi USA) Briscoe / Westbrook / Dixon, Ferrari 488 GTE EVO #71 (AF Corse) Rigon / Bird / Molina, BMW M8 GTE #81 (BMW Team MTEK) Catsburg / Tomczyk / Eng, BMW M8 GTE #82 (BMW Team MTEK) Farfus / Da Costa / Krohn, Ferrari 488 GTE EVO #89 (Risi Competizione) Derani / Jarvis / Gounon, Porsche 911 RSR #91 (Porsche GT) Lietz / Bruni / Makowiecki, Porsche 911 RSR #93 (Porsche GT) Pilet / Bamber / Tandy, Porsche 911 RSR #94 (Porsche GT) Müller / Jaminet / Olsen, Aston Martin Vantage #95 (Aston Martin) Thiim / Sorensen / Turner, Aston Martin Vantage #97 (Aston Martin) Martin / Lynn / Adam, Ferrari 488 GTE #54 (Spirit of Race) Flohr / Castellacci / Fisichella, Porsche 911 RSR #56 (Team Project 1) Bergmeister / Lindsey / Perfetti, Ferrari 488 GTE #57 (Car Guy) Kimura / Cozzolino / Ledogar, Ferrari 488 GTE #60 (Kessel) Schiavoni / Pianezzola / Piccini, Ferrari 488 GTE #61 (Clearwater) Perez Companc / Griffin / Cressoni, Ferrari 488 GTE #62 (Weathertech) MacNeil / Vilander / Smith, Ferrari 488 GTE #70 (MR) Ishikawa / Beretta / Cheever, Porsche 911 RSR #77 (Dempsey-Proton) Campbell / Ried / Andlauer, Porsche 911 RSR #78 (Proton) L. Prette/ P. Prette / Abril, Ferrari 488 GTE #83 (Kessel) Gostner / Frey / Gatting, Ferrari 488 GTE #84 (JMW) Segal / Baptista / Lu, Porsche 911 RSR #86 (Gulf) Wainwright / Barker / Preining, Porsche 911 RSR #88 (Dempsey-Proton) Hoshino / Roda / Cairoli, Aston Martin Vantage #90 (TF) Yoluç / Hankey / Eastwood, Aston Martin Vantage #98 (Aston Martin) Dalla Lana / Lamy / Lauda, Porsche 911 RSR #99 (Dempsey-Proton) Long / Krohn / Jönsson, 1 – Toyota TS050 #8 (Toyota Gazoo) Buemi / Nakajima / Alonso – 388 tours, 2 – Toyota TS050 #7 (Toyota Gazoo) Conway / Kobayashi / Lopez + 2 tours, 3 – Rebellion R13 #3 (Rebellion) Laurent / Beche / Menezes + 12 tours, 4 – Rebellion R13 #1 (Rebellion) Lotterer / Jani / Senna + 13 tours, 5 – (Leader LMP2 ) Oreca #26 (G-Drive) Rusinov / Pizzitola / Vergne + 19 tours, 6 – Alpine #36 (Signatech) Lapierre / Negrão / Thiriet, 7 – Oreca #39 (Graff) Capillaire / Hirschi / Gommendy, 8 – Oreca #28 (TDS) Perrodo / Vaxiviere / Duval, 9 – Ligier #32 (United) De Sadeleer / Owen / Montoya, 10 – Oreca #37 (Jackie Chan DC) Jafaar / Jeffri / Tan, 1 – Porsche 911 RSR #92 (Porsche) Christensen / Estre / Vanthoor, 2 – Porsche 911 RSR #91 (Porsche) Lietz / Bruni / Makowiecki, 3 – Ford GT #68 (Ford Ganassi) Hand / D.Müller / Bourdais, 4 – Ford GT #67 (Ford Ganassi) Priaulx / Tincknell / Kanaan, 5 – Corvette C7.R #63 (Corvette) Magnussen / García / Rockenfeller, 1 – Porsche 911 RSR #77 (Dempsey-Proton) Campbell / Ried / Andlauer, 2 – Ferrari 488 GTE #54 (Spirit) Flohr / Castellacci / Fisichella, 3 – Ferrari 488 GTE #85 (Keating) Keating / Bleekemolen / Stolz, 4 – Porsche 911 RSR #99 (Proton) Long / Pappas / Pumpelly, 5 – Ferrari 488 #84 (JMW) Griffin / MacNeil / Segal.

Tremblements Nerveux Incontrôlables, Appartement Entre Particulier Saint Pierre-de-chandieu, Fort Boyard 1994, Rollo Viking Acteur, Verbe Irrégulier Anglais 4ème, Biscuit Mère Poulard Pas Cher, Pain Poilâne Seigle, Mister Fpga Video Mode, Adagio En Ré Mineur Bach Partition Gratuite Piano, Humoriste Ivoirien Marocain,